in ,

Test : Inside sur Nintendo Switch

C’est avec Limbo sorti en 2010 que le studio de développement danois Playdead s’était fait connaître. Fort du succès rencontré, Inside voit le jour en 2016 sur les différentes plateformes. Un portage sur Nintendo Switch paru cette année est l’occasion de revenir sur ce petit bijou vidéoludique.

Big Brother is watching you

On sait bien peu de choses au démarrage d’Inside si ce n’est que le jeune garçon au pull rouge que nous incarnons tente désespérément de fuir. Assez rapidement pourtant, des éléments de réponse s’offrent à nous.

Se cacher des hommes en noir, échapper aux crocs de molosses, déjouer l’œil des caméras qui voient tout… sont autant d’actions à réaliser si vous voulez survivre ! Et elles ne sont pas sans rappeler le roman culte 1984 de George Orwell et plus largement, les codes de la dystopie.

inside switch jeu vidéo playdead

Inside : un univers soigné

Tout comme son prédécesseur Limbo, Inside débute dans une forêt sombre que l’on va devoir traverser. Au fil de l’aventure, l’environnement se diversifie mais conservera toujours cette esthétique si particulière. Chaque plan offrant une grande quantité de détails, jouant avec les effets d’ombre et de lumière ainsi que sur la profondeur.

Si les décors ont un rôle majeur dans la constitution de l’ambiance, la bande son n’est pas en reste. Minimaliste, distillant des notes aux moments les plus opportuns ou au contraire en nous laissant dans le silence le plus total, elle contribue grandement à nous faire rentrer dans l’histoire.

Une prise en main aisée

Ce qui fait l’un des atouts d’Inside est son gameplay qui offre une bonne maniabilité et fluidité tout au long du jeu. Pas besoin d’être un grand joueur ou une joueuse professionnelle pour apprécier tout ce que le jeu a à nous offrir.
Ce n’est d’ailleurs pas la difficulté du jeu qui est recherché ici mais bien le voyage entrepris.

Seulement 2 touches sont nécessaires pour jouer en plus du joystick pour vous déplacer. La première est celle des actions (attraper des objets ou des corniches, s’accrocher ou tirer) et la seconde est celle du saut.

 

Attention tout de même, il s’agit d’un jeu de réflexion qui nécessitera parfois de réfléchir à 2 fois avant d’entreprendre une action. Et c’est tant mieux car le jeu nous rappelle qu’il est parfois bon de ralentir et d’observer…

Inside n’est par ailleurs pas à mettre en toutes les mains puisqu’il est classé PEGI 18, le système d’évaluation qui classe les jeux vidéo en fonction de leur contenu. À réserver pour un public adulte donc, qui pourra savourer pleinement son univers sombre et parfois pesant.

Comptez environ 5 heures pour terminer le jeu mais sachez que des secrets cachés pourront faire durer le plaisir de ce jeu vers lequel on aura de toute façon envie de revenir.

Inside est disponible sur PC, Playstation 4, Xbox One et Nintendo Switch.

Rédigé par Daphnée

Co-fondatrice de Pas vu Paris, travaille au milieu des livres et aime la culture geek.

FidèleUtilisateur certifié